Couleurs de Brenne

Couleurs de Brenne est un travail photographique réalisé depuis 2008. Grâce au Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’environnement du Loir-et-Cher, ce travail a été exposé lors de la Biennale de l’eau à Blois en février 2018.

Ma famille paternelle est originaire depuis plusieurs générations d’un petit village au cœur de la Brenne, Migné. Migné, dont les étangs, au dire de ma famille, donc évidement de manière totalement objective, sont les plus « typiques de la Brenne ». Ce paysage, ses étangs, au gré des promenades, des saisons, j’ai tenté d’en retranscrire les lumières, la sérénité et l’intemporalité.

Depuis le XIe siècle, les premiers étangs ont doucement façonné le paysage de la Brenne, proprement appelée le « pays des milles étangs ». Aujourd’hui, on y compte quelques 4000 étendues d’eau. Étangs dans lesquels, depuis le moyen âge, on pratique la pisciculture. En Brenne, d’octobre à Avril, les pêches d’étangs témoignent toujours de ces us et coutumes ancestraux.

Ce paysage est considéré comme naturel, il a pourtant été entièrement modelé par l’homme. Les photographies présentées sont des photomontages. Plusieurs prises de vues, généralement à 180°, sont ainsi assemblées afin de donner l’impression d’une vue simple, réaliste, naturaliste. Ces photographies offrent des visions à première vue naturelles, mais elles ne le sont pas plus que les étangs qu’elles donnent à  voir.

Au XVIIe, de même au XXIe siècle, invariablement, un matin d’octobre ou une après-midi de février, l’Homme a contemplé les mêmes lumières changeantes qui, au rythme des saisons, des jours, des heures, offrent un tableau différent.

C’est ce que  Couleurs de Brenne  souhaite restituer.

Christophe Gaillard

 

L’étang du Coudray au fil des saisons…

 

 

La bonde du grand étang à différentes heures de la journée.

 

Hivers sur étang…

 

La bonde et le banc…